Notre programme

Culture

La culture, les arts et les acteurs de ces secteurs ont souffert de plusieurs années d'un manque de moyens financiers et d'aides, particulièrement pendant la crise de la COVID-19. La politique gouvernementale du dernier quinquennat a privilégié la stimulation de la demande de produits culturels, au dépend des soutiens humains et financiers nécessaires à la promotion d’une offre culturelle de qualité. Cette politique mal avisée a permis à des groupes cotés en bourse de s'enrichir tout en faisant disparaître les petites librairies et les commerces de proximités.A l'étranger le rayonnement francophone passe par l'enseignement et le système AEFE, mais aussi et en premier lieu par les artistes francophones et les associations qui promeuvent notre culture. Il est essentiel de les préserver et de les soutenir.

 

les mesures NUPES:

Développer un service public des arts et de la culture

  • Porter le budget consacré à l’art, à la culture et à la création à 1 % du PIB par an
  • Restaurer un service public de la culture ambitieux pour les acteurs culturels et le public
  • Reprendre les grands travaux culturels pour mettre un terme aux inégalités territoriales en matière de structures de création, d’enseignement, de diffusion et de mémoire artistique et culturelle
  • Étendre la gratuité dans tous les musées et monuments publics, encadrer à la baisse les tarifications dans l’offre publique comme privée (cinéma, salles de concerts, etc.)
  • Créer une médiathèque publique en ligne gratuite regroupant les œuvres tombées dans le domaine public et une proposition d’œuvres récentes programmées temporairement sur la base de Gallica
  • Soutenir la création et l’appropriation par tous des œuvres et pratiques culturelles, en revalorisant l’éducation artistique à l’école, les conservatoires, l’éducation populaire et la place de la culture dans les comités d’entreprise
  • Revenir sur les privilèges fiscaux excessifs liés au mécénat culturel
  • Améliorer le régime des intermittents du spectacle sur la base du socle commun de revendications du mouvement des occupations de théâtres de 2021 et l’étendre aux autres professions culturelles et événementielles discontinues, comme les « extras » de l’hôtellerie-restauration et les guides-conférenciers
  • Créer un Centre national des artistes-auteurs qui organisera des élections professionnelles afin de concevoir un régime de protection sociale adapté à ces professions
  • Harmoniser les statuts des personnels enseignants artistiques et réorganiser la filière de la recherche artistique au travers de l’enseignement supérieur
  • Lancer un plan de formation et de recrutement d’emplois culturels de proximité, notamment à destination des jeunes

 

Nos mesures pour la 7ème circonscription hors de France :

Pour les Francais-es de l’étranger, l’accès à une culture francophone est essentielle et dépend en partie de l’existence de structures telles que les Instituts francais. Les mesures de financement revues à la hausse pour l’ensemble du budget consacré à l’art, la culture et la création contribuera à un service public de la culture de qualité pour les Français-es de l’étranger.  Les mesures suivantes sont également nécessaires à la survie de l’offre culturelle pour la 7ème circonscription hors de France :

 

  • Protéger et renforcer les Instituts Français et la diplomatie culturelle face aux baisses de crédit et aux menaces de fermetures
  • Revaloriser la rémunération et les conditions de travail des acteur.rice.s culturel.le.s dans les consulats et les instituts français
  • Soutenir les partenariats culturels franco-allemands et la promotion des artistes francophones
  • S’engager pour la pérennité des Instituts français en leur donnant des moyens y compris humains
  • Contribuer à mettre à jour régulièrement la liste des associations / organisations françaises culturelles sur le site internet de l’ambassade et des consulats pour les faire connaître auprès du public francophone
  • Inclure les conseiller.e.s des Français de l’étranger dans les conseils d’administration des Alliances françaises et des Instituts français
  • Inciter au développement et à la création de postes d’attaché.e.s culturel.le.s à temps plein dans les consulats et les Instituts français
  • Inciter à la mise en place de structures culturelles itinérantes (ex: bus bibliothèque) qui desservent les petites agglomérations
  • Encourager l’organisation de festivals francophones
  • Développer des projets culturels en partenariat avec les territoires locaux
  • Développer la coopération entre artistes et scientifiques francophones via l’organisation d’événements en partenariat avec des chercheur.e.s dans les établissements français (Fêtes de la science, Cafés scientifiques, expositions photographiques…)
  • Demander à siéger au Haut Conseil culturel franco-allemand (HCCFA) et participer aux prises de décisions
  • Soutenir activement les initiatives d’échanges franco-allemands (FAFA, jumelages…)